Les intervenants de la journée d’étude (7)

Plus qu’une semaine avant le grand jour ! Pour vous faire plaisir avant le week-end, nous vous proposons de découvrir le résumé de l’intervention de Catherine Bernard qui nous parlera à 14h30 du sujet « Les archives en open data, une certaine idée du service public ? »

Les Archives de Toulouse ont fait le choix en 2013 d’un règlement et de licences basés sur la libre réutilisation de leurs documents sous réserve d’un partage à l’identique. Le principe général est celui de la liberté de partager, de créer et d’adapter les données gratuitement, mais avec une obligation de mentionner la paternité, de partager aux conditions identiques et de garder ouvert ce qu’on utilise, c’est-à-dire de maintenir ces mêmes libertés pour les tiers et d’éviter les fameuses « enclosures ». Il s’applique aux trois types de données conservées par les Archives de Toulouse : les informations publiques, les œuvres dont la ville est titulaire des droits et les bases de données. Les œuvres dont les droits appartiennent à des tiers ne peuvent entrer dans ce dispositif d’ouverture. En revanche, les œuvres élevées dans le domaine public sont totalement libres d’accès.
La démarche mise en œuvre par les Archives répond à la fois à une volonté d’ouverture de la collectivité, à la mission de communication, de valorisation et de transmission d’un patrimoine commun mais également à un besoin de gestion pragmatique allégée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s